After, saison 1 : La rencontre

after-saison-1
Auteur : Anna Todd
Editeur : Hugo & Cie
Parution : 2 janvier 2015
Pages : 594
EN RÉSUMÉ :
Un livre mignon et amoureux, rempli d’espoir et d’amitié. 
– Pour les étudiants et ceux adeptes des (très) gros livres.
– Pour ceux et celles qui veulent découvrir une romance pas comme les autres.
– Pour les punks qui aiment faire la fête.

 

Après la folie des Cinquante Nuances de Grey, et des Dear You d’Emily Blaine, je ne me voyais pas trop acheter de nouveau une romance… Et malgré l’engouement qu’il y a eu autour de celle-ci, j’ai pris un an à succomber ! Finalement, je regrette de ne pas l’avoir acheté dès sa sortie…

La forme.

Pour les courageux lecteurs et lectrices qui souhaiteraient s’aventurer dans l’histoire de Tessa et Hardin, vous devez savoir à l’avance qu’il faudra vous farcir près de 600 pages, et ce seulement pour le premier tome, histoire de vous mettre un peu l’eau à la bouche… Pour parler une seconde du deuxième tome : celui-ci comportera plus de 700 pages. Voilà voilà !

J’entends déjà ceux qui crient au scandale (« Quoi ? 600 pages ? Tout ça pour une histoire à l’eau de rose ! »), mais je vous rassure, il ne s’agit pas simplement d’une amourette de lycée, mais d’une amourette… d’université !

Quoi qu’il en soit, l’auteure a brillament réussi le challenge de combler ces 600 pages, rassurez-vous, dans une écriture plutôt agréable et fluide. Nous prenons connaissance de leur histoire du point de vue de Tessa dans la plupart des chapitres, et du point de vue de son ennemi-amoureux Hardin dans certains d’entre eux, le tout toujours raconté à la première personne.

Néanmoins, le gros mauvais point que j’accorde au livre est pour la typographie : c’est une horreur ! Même si l’on finit pas s’y habituer au bout de 600 pages, l’écriture est si petite qu’elle m’a d’abord dérangé, d’autant que je suis myope…^^ Je devais donc avoir le livre constamment près du visage pour pouvoir déchiffrer les mots, et la lecture à la lampe de chevet avant de s’endormir, c’était à oublier !

Le fond.

Comme vous l’avez compris, l’histoire prend forme à l’université qu’intègre Tessa au début du roman. Scandalisée d’avoir pour coloc’ une punk à l’allure dérangée, elle s’en fait finalement une raison après avoir rencontré l’ami de sa coloc’, Hardin, un garçon plutôt désagréable au premier abord, et qu’elle commencera d’ailleurs par détester.

Si, dans le premier tome, le personnage de Tessa m’a paru très niais (à la limite agaçante tellement elle pouvait être idiote à certains moments), elle se rattrape très bien dans le second tome où elle prend largement en maturité.

Hardin, lui, est un être méprisant et insolent au possible avec Tessa, mais qu’on découvre beaucoup plus discret et troublé qu’on ne croyait. Si ces agissements peuvent parfois paraître étranges, la fin du roman nous éclaire sur ce petit mystère et nous laissera bouche bée pour mieux apprécier la saison 2 !

Un en mot, cette histoire est assez différente des autres dans le sens où elle est beaucoup plus dévéloppée et enrichie en rebondissements que ce qu’on a pu voir dans les autres bouquins du même genre jusqu’à présent. La fin « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants » ne s’applique pas ici. Les personnages sont constamment en train de se questionner, il arrive toujours de nouvelles choses qui troublent le calme provisoire, et le couple Tessa – Hardin va passer par de nombreuses épreuves avant de savoir / de comprendre qu’ils sont faits l’un pour l’autre…

Publicités

5 réflexions sur “After, saison 1 : La rencontre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s