La prophétie du Paladin

couv21080423

Auteur : Mark Frost
Editeur : Pocket Jeunesse
Parution : 5 février 2015
Pages : 628
EN RÉSUMÉ : 
Un livre ambitieux, mais qui manque cruellement de fond.
– Pour ceux qui aiment les scénarios catastrophes et les énigmes à résoudre.
– Pour les adeptes d’énigmes à résoudre et de berlines noires.
– Pour ceux qui aiment les portails interdimensionnels.

 

Lorsque j’ai acheté ce livre, je l’ai acheté pour son auteur, Mark Frost, connu pour être scénariste de diverses séries et films américains (Twin PeaksLes Quatre Fantastiques,…). Après 4 autres romans, Mark Frost a donc largement imposé son écriture au monde entier. J’avais plutôt confiance, et au vu de la magnifique couverture de ce livre, j’y ai plongé les yeux fermés. Grosse erreur.

La forme.

L‘auteur choisit de nous divertir pendant 628 pages, réparties en chapitres d’environ 6 à 10 pages chacun. Un challenge en apparence plutôt bien relevé, puisque la fin du livre nous laisse assez sur notre fin pour avoir envie de lire le tome 2.

Néanmoins, j’ai trouvé l’écriture très mauvaise, et pour cause : Mark Frost est scénariste, et non écrivain. Voilà donc la source de mon erreur ! J’ai trouvé le récit des faits saccadé. L’intrigue était bien partie mais on met trop de temps à comprendre certaines choses essentielles, et d’autres détails restent au contraire sans explication. Les dialogues sont plutôt bien menés, mais beaucoup d’incohérences (et de fautes d’orthographe : faute au traducteur ?) persistent et gênent la lecture.

Le fond.

Pour moi, le scénario était intéressant, mais très mal exploité : Will, le personnage principal, est un jeune homme de bonne famille à qui il va arriver plusieurs péripéties et événements incohérents et sans logique : ses parents ne semblent plus être les mêmes pour une raison inconnue, et il se fait soudainement remarquer à l’école à cause de son intelligence hors-norme, ce qui lui vaut la visite d’une représentante d’une prestigieuse université privée qui lui propose de suivre leur cursus. Soit. Jusqu’à maintenant, aucun souci.

Will choisit d’intégrer l’université prestigieuse, et donc de changer d’école en cours d’année. D’un simple coup de téléphone, Will s’inscrit à l’université, et demande même à la représentante de l’école de lui payer un billet d’avion pour s’envoler dans la soirée pour l’école. Ça, j’y crois moyen… Continuons.

Bien que les faits étranges qu’a subi Will ne paraissent pas liés de prime abord, on devine facilement qu’ils le seront prochainement. Arrive alors Dave, un Néo-Zélandais mi-mort mi-imaginaire qui n’apparaît qu’aux yeux de Will, qui vit dans un monde parallèle, et qui l’aidera à se sortir de situations délicates, avec pour seule explication : « c’est mon boulot ». Mouais. Il se lie également d’amitié avec un taximan qu’il n’a vu qu’une fois dans sa vie, Nando, et qui s’ennuie trop dans son travail : il veut de l’aventure, et choisit d’aider Will également. Un peu facile encore une fois…

On rencontre ensuite une flopée de personnages, ceux qui deviendront les amis de Will, et qui correspondent à un ramassi de clichés que l’on retrouve dans la majorité des films américains : Nick le meilleur ami rigolo mais qui s’avère utile, Ajay le petit intello qui fait tout ce qu’il veut avec un ordinateur, Elise la garçon-manqué qui en a dans le pantalon, Brooke la jolie demoiselle en détresse, et Todd la grande brute stupide qui convoite Brooke.

L‘auteur nous perd donc dans un farfouillis de personnages divers et variés, et nous colle une histoire devenue complexe, car mal racontée, de granges, de vestiaires d’un gymnase, de demeure au milieu d’un lac, le tout relié par des souterrains qu’occuperait une sorte de secte. Certains passages de remise en question, ou certaines pauses dans le récit, sont expédiés voire manquants. J’aurais aimé connaître davantage l’état d’esprit dans lequel était Will au fur et à mesure de ses aventures et de ses découvertes, mais le personnage semble sans émotion : il ne fait pas de cauchemars, n’a pas tellement de regrets ni souvenirs qui le hanteraient,…

Bref, je ne vais pas m’étendre plus longtemps, sinon je pense que je serais capable de prendre le livre ligne par ligne et de tout réécrire !

En un mot, je n’ai absolument pas aimé la manière dont était tournée l’histoire, même si le scénario de base était original… Dommage.

Laissez vos avis en commentaires, je suis curieuse de savoir ce que vous en avez pensé, parce que moi, je suis très déçue…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s