Expérience Noa Torson, tome 1 : Ne t’arrête pas

9782897528911

Auteur : Michelle Gagnon
Editeur : Nathan
Parution : 29 janvier 2015
Pages : 394
EN RÉSUMÉ :
Un livre angoissant à souhait, réaliste et dangereusement vrai sous certains aspects.
– Pour les amoureux des expériences interdites, du suspens, et des génies de l’informatique.
– Pour ceux qui aiment fuir pour survivre.
– Pour ceux qui n’aiment ni le fantastique, ni la science-fiction, ni les dystopies.

Michelle Gagnon a accompagné la couverture de son livre de l’avis d’une personne qui compte parmi les meilleurs auteurs de thrillers : Harlan Coben le qualifie de « thriller palpitant ». Sur la couverture, une jeune fille qui court, et un titre plutôt explicite : Ne t’arrête pas. Tout ce que j’aime : la fuite, le danger, la survie, le dépassement de soi.

La forme.

394 pages, ça paraît court, mais c’est amplement suffisant pour comprendre l’histoire, le contexte et les enjeux. 19 chapitres distribuent un scénario à couper le souffle (sérieux, on n’a même pas le temps de respirer !), dont chacun s’étale sur une petite dizaine de pages. Des chapitres fournis, mais loins d’être indigestes.

L‘auteure a une écriture fluide, des mots plutôt bien choisis, et aborde des thèmes actuels bien que dramatiques : le trafic d’organe et les expériences médicales illégales, mais aussi l’abandon familial et social, et le hacktivisme. Malgré la dureté des sujets abordés, l’auteure s’en sort plutôt bien et arrive à nous faire entrer dans la peau de son personnage principal, une jeune adolescente, à qui le lecteur s’identifie facilement.

Le récit est très rapide, pas plus développé qu’il ne le faut, et ça tombe bien car il faut aller vite. Les actions sont récurrentes, mais même si ça bouge beaucoup, l’auteure arrive à donner des pauses à son personnage (réflexions, plans, souvenirs). Des bribes de passé nous sont distribuées tout au lond du roman, qui nous permettent de comprendre le contexte émotionnel des personnages, sans pour autant s’étaler sur des détails inutiles.

Le scénario se base sur un contexte réel, car il se déroule à Boston. Le contexte temporel n’est pas précisé, mais étant donné l’histoire et les moyens employés par les personnages pour arriver à leurs fins, on est très certainement dans les années 2010.

Le fond.

En voilà un livre qui entre directement dans le sujet ! Les premières pages nous mettent tout de suite dans le bain : on rencontre Noa, une jeune fille, qui se réveille allongée sur une table. Cet endroit lui est inconnu, mais ressemble vaguement à une salle aménagée en bloc opératoire. Des bruits de pas, des voix masculines,… des personnes arrivent, et Noa doit fuir. Il ne reste plus aux lecteurs que de fuir avec elle !

Noa est une jeune fille attachante, d’autant plus quand on apprend son passé et son ignorance de la situation. Dès le début du livre, son premier objectif est de fuir. Elle est constamment suivie, pourchassée, presque capturée… Son deuxième objectif sera de comprendre : et pour cela, elle va avoir besoin d’aide.

Elle se concentre alors à trouver Peter, que l’on suit également, par scènes interposées, dès le début du livre. Peter, bien que très jeune, est déjà à la tête d’une petite communauté de geek et de hackers qui sévit sur le net. Noa, qui fait partie de cette communauté, va donc se rapprocher de Peter qu’elle ne connaît pas, et à qui elle devra pourtant faire confiance.

Les deux personnages, qui communiquent majoritairement par logiciels et fichiers cachés, se lancent alors ensemble dans une course contre la montre pour stopper leurs adversaires en costar noir. C’est à qui arrêtera l’autre en premier.

Le seul reproche que je peux faire quant aux personnages est la dextérité et la capacité avec laquelle Noa réfléchit et agit. N’est-ce pas légèrement exagéré pour son âge ? Sans spoil, la course-poursuite dans la bibliothèque me laisse encore assez perplexe…

Quoi qu’il en soit, Ne t’arrête pas est un thriller palpitant, comme l’a si bien dit Harlan Coben !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s